Akamania, je me soigne…

C’est quoi l’Akamania ? Voici les signes d’une Akamania sévère :

1. Quand dès le réveil au lieu de se brosser les dents, c’est direct sur l’ordi qu’on saute, direct le net, connexion sur sa page aka pour voir si le projet à bouger ou pas…

2. Quand on passe ces journées libres devant l’ordi au lieu de faire tourner la lessive, faire les achats de 1ère nécessité, quand on est accro quoi !

3. Quand on arrive plus à faire de conversation normale sans citer akamusic :)

4. Pire, quand on arrive plus à faire ces achats quotidiens, car pour tout achat effectué, on le recalcule mentalement en nombre de parts qu’on aurait pu acheter sur akamusic sur son projet et d’autres projets.

5. L’akamania, c’est quand on cri parcequ’il y’a tant de bons artistes sur le site, qu’on aimerait soutenir mais que nos moyens ne nous le permettent pas du tout de suivre le rythme et nos envies.

6. L’akamania, c’est quand tout d’un coup on se rend compte qu’on a plaqué presqu’un mois de salaire dans le soutien d’artiste akasiens, pour les aider à porter leurs rêves au bout.

7. L’akamania, c’est quand l’artiste joue le tout pour le tout, actualise ces news, propose toujours à l’écoute sur son player de la nouveauté pour faire vivre sa page et son espoir.

Si trois cas cités vous correspondent, alors vous êtes un akamania :) joignez vous donc à moi :)) on va trouver des solutions :)))

Love,
Féenose

PS : demain, je pars deux jours à Riga. Au cas où je n’ai pas accès au net la-bàs, je ne pourrais donc que jeudi dans la soirée répondre à vos messages.

Féenose interviewé sur radio fréquence évasion

Interview récente, réalisé par Philippe Lacroix de la radio fréquence évasion, disponible depuis aujourd’hui… 30 minutes m’ont été consacré. à écouter franchement, si vous voulez en savoir plus sur mes projets artistiques et mes objectifs. Merci beaucoup à Philippe Lacroix de m’avoir contacté pour cet interview et merci à l’amie (j’sais pas encore exactement qui) qui m’a recommandé. Interview en écoute sur le liens suivant :

écouter ici !

En réponse à Maheiran

Coucou maheiran et tous mes lectrices/lecteurs, suite à quelques questions posées par maheiran via un commentaire, je poste la réponse ici dans mon blog ;) voici une partie du commentaire de maheiran.

« …des anecdotes , des souvenir de ton enfance , des couleurs ou des senteurs qui te sont réstée … aprés tout c’est ton blog ici , normal que l’ont soient un peu curieux de toi et pas besoin de faire une encyclopedie … juste de petites touches. »

Ma réponse :

Des anecdotes d’enfance :

1. Quand j’étais petite (5–7 ans) j’avais la tremblote quand je prenais mon petit déj. Alors à chaque fois, c’est ma tasse qui en subissait les conséquences, je l’ai cassait involontairement bien sûr… Adieu la belle collection de porcelaine de ma maman… à la fin, ce fût des tasses plastiques pour moi et depuis c’est sur mes chemises que mon café au lait se renversait… mais cela s’est arrêté avant l’âge de dix ans. olalalala j’suis une miss catastrophe

2. J’étais aussi un garçon-manqué jusqu’à la fin de l’adolescence. Il le fallait, j’suis entourée que de mec : j’ai trois frères et j’suis la fille ! très forte en gym et en acrobatie, c’est moi qui montrait parfois à mes frères comment grimper facilement sur le mûr du voisin et y courir dessus ;) comment grimper plus facilement sur le grand arbre dans notre cours. On a des manguiers chez nous (chez mes parents) et quand la récolte des mangues arrivaient, j’étais la plus habile pour la cueillette xD

Comme cette attitude a aussi son prix à payer, je me suis pris quelques fois les dents sur les mûrs, des branches d’arbres en plein fouet au visage, ou des chuttes du haut d’un arbre bien en bas au sol… blessures, cicatrices, fous rire, folle peur…

Olalala quelle enfance !

Love & Music

Féenose

Concert au Festival Afrilu

Le concert du samedi 25/07/09 lors du festival afrilu était vraiment superbe ! prévu à 16h mon passage, pour cause de retard engendrer par d’autre groupe, j’ai commencé ma part de concert avec donc 45 minutes de retard. pas grave, j’ai profité de ce temps pour regarder les autres artistes qui prestait ;)

Á mon tour, on a d’abord rapidement fait une balance. je dis on parceque j’ai partagé la scène avec le groupe dkpi, representé par patrick. 5 minutes nous a suffit pour tester le tout. et ensuite on m’annonca au public pour la scène.

D’abord, j’ai rapidement salué le public et faite une entrée de scène avec le titre showtime– ensuite j’ai traduit (résumé) au public allemand ce que dont je parlais dans cette chanson et celle à suivre rastagirl. rastagirl est un titre qui ne figure pas sur mon album, mais c’est un titre à prévoir pour un futur album. après cette chanson, suivit le titre j’appelle (des mots). puis j’ai invité patrick (pi) du groupe de dkpi à prendre place sur scène pour notre duo. pi est un allemand mais est tombé amoureux de la langue francaise. il étudie la langue francaise à l’université. Il écrit ses textes de rap & chansons en français. on a eu l’idée de colaborer ensemble et d’écrire cette chanson un échange de culture (échange culturel). Alors après être monté sur scène, il a échangé quelques mots avec le public, saisi sa guitarre… et hop, on a effectué notre duo avec un grand plaisir :)) et c’était aussi le titre pour finir la scène. N’ayant pas trop de temps, on s’en est donc tenu au temps qui nous était accordé. 30 minutes de concert c’est peu, mais c’mieux que rien !

La soirée était vraiment excellente !

Bisouuuuuus et merci encore à tous pour vos commentaires et encouragements.

Interview sur canal arc-en-ciel

J’suis l’invitée artiste du jour (aujourd’hui 23/07/09) à l’émission hip hop animé par as power sur canal arc-en-ciel (burkina faso). Alors pour tout ceux qui sont à ouaga ou environ, qui peuvent capter canal arc-en-ciel, ne ratez donc pas mon interview par téléphone de l’allemagne à ouagadougou :) c’est à 17h20, l’émission commence à 17h.

Bisouuuus

Love & Music

Tiken Jah et son groupe au Summer Jam à Cologne

J’ai eu l’honneur d’être invité par un ami et musicien de Tiken pour assister au concert à Cologne. l’ambiance était à couper le souffle. Ce Festival est vraiment un truc de dingue… c’est super géniale quoi ;) il faut simplement le vivre car les mots me manquent pour décrire cela.

Bises,

Love & Music

F.

Rip Michael Jackson

… Un moment de silence pour toi l’artiste qui m’a fait tant danser et aimer la musique quand j’étais petite. Les pas de moonwalk que mon petit frère et moi on a pas arrêté de tester.

… Pour moi tu restes vivant. Tu brilles à présent comme une étoile dans mon coeur.

Le côté privée de ta vie et le côté extravagant est le côté complexe de ta personne ne m’interessent pas car la presse fait et défait l’artiste à sa guise.

Seul toi et tes accusateurs détiennent la vérité. nul ne sait ce que lui réserve l’avenir.

Mais qui a dit que Michael Jackson est mort ? Il est bien vivant et fais briller dans nos coeurs cette étoile qui brille au fond du ciel…

Love & Music

Féenose

La rencontre à Berlin avec l’Ambassadeur du Burkina Faso

Le samedi dernier 20 juin 2009, des artistes burkinabè et moi inclus ont été invité par notre ambassadeur résidant à berlin, pour parler de nos activités culturelles, une sorte de séminaire entre artistes et l’ambassadeur. Le vendredi nuit 19 juin, pas de sommeil pour moi, car je dois me rendre à l’aéroport de Frankfurt-Hahn pour prendre le vol de 6h du mat en direction de Berlin. Heureusement que j’ai un beau-père très gentil qui a accepté de venir me chercher à 4h du mat et de se taper près de 1h30mn de route pour me déposer à l’aéroport. Quelle chanceuse j’suis !

J’arrive à temps à l’aéroport pour m’enregistrer et embarquer avec Ryanair. compagnie de bonnes affaires en terme de vol moins cher. 40 minutes après j’étais à Berlin, la copine de mon pote Aziz est venue me récupérer à l’aéroport. Très gentille femme qu’est Isabelle. Une sympathique réunionnaise. J’étais tellement crevée de fatigue que je tenais à peine la conversation. Les autres (Aziz, Jimas) étaient déjà arrivées par la route depuis 6h du mat et dormaient déjà. Arrivée dans le bel et accueillant appart d’Isabelle, je n’ai pas tardé à faire pareille que les autres : dodo jusqu’à 12h ! Cela m’a fait du bien !

Puis c’était la douche, et le bon petit déj préparé par Isa…miam miam que les omelettes étaient délicieuses. je me suis gavée comme un gargantua. Ensuite Aziz est allé chercher Moussa (un super instrumentaliste burkinabè) et on a lancé le cap à 4 en direction de l’ambassade du Burkina. Arrivée, l’accueil a été super agréable. Mf. Saaba qui se présente à nous. J’avais beaucoup conversé au téléphone avec lui mais pas encore vu face to face. Bien habillé en tenue traditionnelle burkinabè. J’ai oublié de préciser que moi aussi pour le coup, je me suis habillée en dame avec une tenue (tailleur burkinabè). C’était la première fois pour moi de mettre les pieds à l’ambassade du BF à Berlin. Dans la salle d’attente, les autres artistes et journalistes étaient déjà présent. Il ne manquait a peu près plus que nous. Un bon café servi pour entamer les présentations et ensuite quelques minutes plus tard, l’ambassadeur est venu se présenter à nous. Il est vraiment très sympathique et sans protocole. Quel grand plaisir de rencontrer une telle personnalité qui ne se complique pas la vie. C’est agréable ! Après les présentations, on a pris place dans la salle de réunion (séminaire). Tout était en place, même la place où chacun devrait s’asseoir était soigneusement prévue. Super ! En tout cas, l’organisation a été parfaite ! on pris donc place dans la salle, les fonctionnaires de l’ambassade se présentaient à nous. Il y’en a 4 (inclus l’ambassadeur). Puis nous les artistes on se présentait, et enfin les sympathisants (journalistes, managers culturels…) faisaient de même. La réunion commença aux environs de 14h30 et l’on est ressorti qu’aux environs de 19h.

Ce qui en ressortira en finalité, c’est qu’on a décidé d’organiser une journée culturelle appelé Burkinatag qui veut dire Journée Burkinabè et cela sera fait au sein de l’ambassade qui a assez de place pour cela. Cette journée inclus surtout le côté artistique, chacun présentera sa musique ou son art, on regroupera nos forces pour faire notre promo et ainsi donc de notre pays. Il y’aura aussi une journée spéciale dédicace à la femme, et une journée spéciale cinquantième anniversaire d’indépendance du Burkina Faso l’an prochain. voilà, beaucoup d’idée intéressante émis et qu’on fera tout pour mettre en place. Un comité a été formé sur place et la suite est à venir. J’ai été très satisfaite de cette rencontre et je ne regrette point d’avoir effectuer plus de 700 km pour assister à cette réunion. que du pure bonheur !

Après la réunion, l’ambassadeur nous a invité à prendre un délicieux repas :

– Benga, spécialité du burkina (des haricots)
– Porc au four
– Et aussi des petits plats européens.

C’était délicieux !!!!! On s’est bien régalé et on a eu des coups fous de rires, car on a ensuite discuté de tout et de rien…

Voilà, le résumé de ce séjour à Berlin et spécialement de cette rencontre avec l’Ambassadeur (son Excellence Xavier Niodogo) du Burkina Faso.

Bisouuuus

Love & Music

Féenose

Newz

Cela fait longtemps que je n’ai pas laissé un ptit mot dans mon blog. Alors juste un petit poste pour faire coucou.

Je vais super bien… surtout que je viens de remporter au burkina faso le 23 mars 2008 lors du festival Faso Hip Hop Awards l’Award de la Meilleur Artiste Rap de la Diaspora Burkinabè. Merci à tous ceux qui me soutiennent !

Coucou

Juste un coucou à tous ceux qui passent ici vous êtes parfois nombreux à le faire ^^ pour ceux qui sont toujours en vacances, bonnes vacances à vous ! Pour ceux qui ont repris le chemin des cours ou du travail, bonne reprise *** Bonne rentrée!!!

Ici pas de vacances mais tout se passe très bien. Pour ceux qui sont en Allemagne, qui habitent dans la ville de Mannheim, je vous donne donc rendez-vous le 16 septembre, date de mon prochain concert.

16/09/07 Afrika-Kulturtage: à 17h au Lutherkirche à Mannheim-Neckarstadt entrée: 10 € et 6 €

Concert dont les fonds seront destinés à différentes associations sous la direction de Mr. André Ekama.

Bisous,

Féenose